BIO

Jérôme Dupuis-Cloutier est auteur, compositeur, trompettiste et claviériste.

Sa découverte de la musique commença avec le piano qui meublait la maison de son enfance, à Sherbrooke, sa ville natale. Sans aucun doute, c’est en écoutant son père en jouer en chantant du Gerry Boulet qu’il décida de suivre des cours privés de piano à l’école primaire.

Ayant passé ensuite son secondaire à découvrir la trompette jazz à l’école secondaire, toujours à Sherbrooke, Jérôme Dupuis-Cloutier déménagea à Montréal à 17 ans afin d’étudier en musique au Cégep St-Laurent. Il y rencontra plusieurs musiciens avec qui il partagea ses goûts musicaux. Il se découvrit ensuite une passion pour la chanson. Inspiré par les Ferland, Gainsbourg et Leclerc, il décida de se lancer dans la composition de musique et l’écriture de chansons en fondant son projet solo, à l’époque nommé Le Citoyen. Il fit paraître un EP (Le Citoyen 2007) et arriva à la troisième place du concours Les Francouvertes 2008. Jérôme fut aussi le fondateur du groupe rock Le Roi Poisson, dans lequel il était chanteur et claviériste. Le quintet lança un album en 2009 et se promena dans plusieurs villes du Québec, et ce, grâce à son succès dans les radios étudiantes de la province. Entretemps, il commença aussi sa carrière de trompettiste et claviériste pigiste, en accompagnant plusieurs artistes, en spectacle ou en studio.

Depuis, ce furent donc à la fois les parcours d’auteur-compositeur et de trompettiste qui firent leur chemin. Jérôme Dupuis-Cloutier décida d’auto-produire son premier long jeu (Gentleman Refroidi, 2010), qu’il sortit sous son nom, en licence avec Indica Records. Ce disque obtint un succès critique et lui valu une nomination au prix Félix-Leclerc 2011. Jérôme s’est aussi taillé une place de choix en tant que musicien accompagnateur en accompagnant plusieurs artistes et en participant à de nombreux projets, comme trompettiste et claviériste: Bernard Adamus, Les Cowboys Fringants, Philippe B, divers événements spéciaux du Cirque du Soleil et projets de Radio-Canada. Il fonda en 2012 les Jazz Street Boyz, un groupe aux arrangements originaux qui puise son répertoire dans les origines du jazz. Les Boyz jouent dans des festivals, des événements privés et ils ont d’ailleurs lancé leur premier album officiel à l’automne 2014, sous l’étiquette Le Lab.

En 2015, Jérôme Dupuis-Cloutier a repris sa plume et la production de chansons. Il annonce un mini-LP, intitulé Le spectacle, paru en décembre 2015. C'est donc un nouveau projet de chanson, mais cette fois-ci, il s’inspire de la musique afro-américaine (soul, funk et jazz) à travers de synthétiseurs, claviers et cuivres.

Début 2016, un nouveau projet se concrétise. Topium, un duo jazz électronique qu'il fonde avec le batteur et programmateur Jonathan Gagné en sortant un premier EP sous étiquette Musjomusic. Le groupe s'est promené dans de nombreux festivals depuis et prépare de nouvelles compositions.